Place des couleurs - collectifs créateur et citoyen

gare de melun
Projet à la recherche de lieux

Description du projet

Espace pour une transition économique, humaniste et écologique

Présentation du projet avril 2021

Le concept de tiers lieu
“Les tiers-lieux sont des espaces physiques pour faire ensemble : coworking, microfolie, campus connecté, atelier partagé, fablab, garage solidaire, social place, makerspace, friche culturelle, maison de services au public… Les tiers-lieux sont les nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives. Ils se sont développés grâce au déploiement du numérique partout sur le territoire.
Chaque lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté. Mais tous permettent les rencontres informelles, les interactions sociales, favorisent la créativité et les projets collectifs. En résumé, dans les tiers lieux, on crée, on forme, on apprend, on fait ensemble, on fabrique, on participe, on crée du lien social…”
https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/tiers-lieux

 

Le projet de tiers lieu est né d’une volonté de 4 habitants et travailleurs indépendants de créer un espace de coopération pour répondre aux évolutions des aspirations individuelles dans une société en pleine mutation sur le plan économique, social et écologique.

Le tiers lieu sera implanté dans le secteur de la gare de Melun afin de contribuer à la logique de revitalisation du quartier portée par la ville et la communauté d’agglomération Melun Val de Seine. Véritable carrefour entre la ville et la forêt, entre Paris et le sud du département, le quartier pâtit pourtant d’un manque d’animation de la vie économique et sociale.

Créer un Tiers lieu dans le secteur de la gare de Melun c’est dessiner un espace partagé de travail, d’expérimentation, de rencontre, accessible, ouvert sur les autres quartiers de la ville. Véritable lieu passerelle et de mixité des publics. Il est modelé et animé par une communauté de travailleurs indépendants, de salariés, de bénévoles et d’habitants motivés pour s’impliquer dans une aventure collective et innovante.

Pleinement inscrit dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, cet espace vise à créer des synergies de développement économique, à amplifier les débouchés pour les professionnels qui s’y investissent. Il offre un cadre qualitatif pour un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
Il appelle la contribution citoyenne et les talents locaux en s’appuyant sur des principes d’action créatifs : échanges, expression, expérimentation. Il a l’ambition de créer un cadre qui peut faire émerger des solutions collectives aux enjeux de notre société.

Les axes de travail du collectif sont : le bien-être, la création, l’expression, les pratiques collaboratives, le respect de l’environnement.

S’il s’adresse à tous les publics, le tiers lieu tire son dynamisme de son collectif de travailleurs indépendants à la fois usagers et acteurs du lieu. Il développe des projets spécifiques à destination des enfants, des jeunes et des publics vulnérables. Les partenariats avec les acteurs associatifs et institutionnels et la participation des habitants s’inscrivent également dans l’ADN du lieu.

 

Les activités s’organisent autour de 4 grands pôles :

Les espaces de travail partagés

  • bureaux ou ateliers pour les travailleurs indépendants résidents du tiers lieu
  • salle polyvalente, salle de réunion
  • postes de coworking en open space

Le café-restaurant durable : espace de vie partagé

  • cuisine partagée, laboratoire de production
  • restauration, café
  • exposition, bibliothèque, boutique
  • rencontres à thème

Une programmation d’activités

  • ateliers, stages, initiations (pratique bien-être, créative, expressive et d’éco-citoyenneté …)

Des projets transversaux d’intérêt général

  • accès au numérique, formations, interventions en innovation sociale

Ces propositions constituent les activités au démarrage. Des développements seront prévus tels que :

  • La création d’une ressourcerie
  • Des partenariats avec des entreprises (usage des salles de formation)

 

Qui sommes-nous ? 

Courant 2020, marqué chacun différemment par la crise sanitaire, Caroline, Christelle, Geneviève et Karim se retrouvent autour d’une envie commune d’agir pour favoriser des changements de regard, changement de pratique dans ce contexte de transition économique, sociale et écologique. A partir de leur parcours complémentaire, ils partagent des valeurs communes de bienveillance, de solidarité, de préservation de l’environnement. Convaincus que la création d’un espace commun innovant, croisant des logiques professionnelles et personnelles, économiques et sociales, peut être une réponse aux défis de notre société : ce collectif est né pour initier, élaborer et piloter le projet.

Depuis sa création ce collectif s’étoffe au fur et à mesure grâce à d’autres professionnels et citoyens qui apportent des compétences et du dynamisme au projet.

Christelle Jost : Résidente permanente dans le tiers lieu, je souhaite animer des ateliers (taï Chi, médiation par l’animal, prise de parole jeunes/adultes) et co-construire des projets avec les autres coopérateurs. Ces divers ateliers sont connectés entre eux pour accompagner les personnes et développer leur bien-être.
Je souhaite aussi participer à la vie du lieu au travers de l’accueil et de l’organisation de rencontres pour créer les conditions d’échange, de connaissance mutuelle pour une réflexion constructive autour de projets pour faire vivre et développer le tiers lieu.
Travailleur social pendant 10 ans auprès de publics fragilisés et chargée de projet pendant une 15aine d’année, dans le domaine des solidarités j’ai développé des capacités d’écoute, d’accompagnement individuelle et collective. D’ingénierie sociale pour contribuer à étudier, concevoir, faire réaliser les projets et actions à mettre en œuvre, les évaluer.
Le tiers lieu est pour moi est une formidable opportunité de vivre le travail en mode pluriel, de mettre en œuvre des multi-potentiels dans un contexte social solidaire avec de fortes valeurs humaniste pour concilier ma vie professionnelle et ma vie personnelle.
J’aime l’idée d’être exploratrice d’expériences professionnelles et du “faire ensemble” pour aller toujours plus loin.

Geneviève Dogbé-Grézis : Coordinatrice du tiers lieu, je m’occuperai de la programmation, du développement de projets et de la gestion administrative et financière.
Diplômée d’un master en sciences sociales, j’ai occupé des fonctions de coordinatrice et de responsable d’équipe pluridisciplinaire. Depuis deux ans, je suis chargée de projets dans le domaine des solidarités.
C’est mon expérience en tant que responsable d’un espace santé jeunes qui m’a convaincue de l’importance des espaces “tiers”, ces lieux qui ne sont ni “le travail”, ni “la maison”, où d’autres types de rencontres sont possibles.
Impliquée comme administratrice d’une association melunaise, je contribue depuis plusieurs années au dynamisme de ma ville avec des projets nouveaux. Que ce soit dans ma vie associative ou professionnelle j’ai l’expérience de la gestion administrative et du travail en réseau (partenariat institutionnel) qui seront indispensables pour piloter le tiers lieu.
En tant qu’habitante investie dans la vie locale, j’observe et je partage les attentes de nombreux autres melunais. Mon réseau local constitue une base solide d’ancrage pour le tiers lieu.

Karim Houfaïd : Mon rôle sera de stimuler l’expression sous toutes ses formes au sein du tiers lieu grâce à la mise en place d’ateliers, stages, conférences, projections …
Producteur de télévision (France télévision,CCTV), je suis l’initiateur de différents projets comme « Les Nouveaux passeurs de mémoire », labellisé par la mission du centenaire, dont est issu le film « Les travailleurs chinois de la Grande Guerre » pour lequel j’ai reçu le prix du meilleur réalisateur historique (2018, Festival du Film Chinois de Paris).
J’organise différents évènements : Assemblée nationale, Unesco, Château de Versailles Dans le cadre des conférences Tedx (Marseilles,Sorbonne …) je coache différentes personnalités du monde du sport, des sciences….(Nathalie Péchalat, Yves Camdeborde….) Metteur en scène, je mène un travail engagé avec les populations éloignées de la prise de parole, menant ainsi un travail de création et d’insertion auprès de personnes en difficulté. Citoyenne et responsable, mon activité prend son sens dans la création d’un lien social fort, interculturel et intergénérationnel, espérant contribuer à l’amélioration du vivre-ensemble.
Ce travail je le mène avec différents partenaires que sont l’Education Nationale, Jeunesse et Sports, les collectivités locales, le milieu associatif (écoles de la deuxième chance, Apprentis d’auteuil…)
Aujourd’hui ce parcours professionnel, je le mets au service de la création d’un tiers lieu dans le secteur de Melun, ville dans laquelle j’interviens depuis 20 ans, et de manière plus intensive ces deux dernières années dans le cadre d’un projet européen en direction des établissements scolaires.

Nos premiers et précieux contributeurs conseils :

Caroline Bapt, communication, directrice artistique dans le domaine de la décoration intérieure
Frédéric Grézis, expertise commerciale
Aurélie Jacquemin, architecte
Joachim Sayegh, expertise innovation et développement économique Ils nous aident à élaborer le projet.

 

La génèse du projet 

Les trois points de départ du tiers le lieu

  • Un besoin personnel : transformation de la façon de travailler, engagement citoyen, besoin d’agir à une échelle locale
  • Une observation des besoins : évolution sociétale générale et manque de réponse locale
  • Une conviction : importance de réinventer des manières de faire ensemble plus respectueuse de l’homme et de son environnement

Notre projet démarre sur le constat que nos besoins individuels correspondent aux attentes d’un plus grand nombre.
Caroline, Christelle, Geneviève et Karim ont tous le désir de travailler autrement : être indépendants, partager des espaces de travail, gagner en qualité de vie, donner une place prépondérante à la créativité dans son quotidien, dans son travail, dans la co-construction de projets… et puis surtout s’engager à l’échelle locale pour initier des nouveaux modes de faire.

Les tiers lieux répondent aux enjeux d’une société en mutation en proposant un terrain d’expérimentation de nouveaux modes de faire ensemble.
Ils sont une alternative, une adaptation aux besoins actuels de relier les individus mais également de mutualiser les moyens pour plus d’efficience.
La nécessité de lieux et de formats économiques et sociaux évolutifs, accentuée par la crise sanitaire, est au cœur de notre réflexion et de notre action.

Dans nos quotidiens, la prise de conscience des problématiques écologiques est prégnante, nous sommes nombreux à y intégrer de plus en plus de gestes éco-responsables. Ces questions écologiques interrogent également la place de l’homme dans la société et le sens des modèles politiques établis, des systèmes économiques et sociaux “aliénants”. Les tiers lieux s’inscrivent dans une dynamique de transition écologique et humaniste permettant à chacun de progresser dans cette recherche d’équilibre entre le bien-être humain et la préservation de notre environnement naturel.

A Paris, on a vu fleurir ces tiers lieux, avec une accentuation de la tendance en quelques années. Avec la crise sanitaire et ses impacts économiques et sociaux, les pouvoirs publics reconnaissent les tiers lieux comme une réponse adaptée. Ils débloquent des moyens pour aider les porteurs à les développer.

Nous sommes convaincus que ce type d’offre ne doit pas se restreindre à Paris et sa petite couronne. Elle répond tout autant aux attentes des habitants d’un territoire tel que Melun et son agglomération. A fortiori avec sa proximité de Paris et le nombre important de travailleurs-voyageurs quotidiens, le territoire est concerné par les problématiques de déplacement, de qualité de vie et d’impact environnemental. Il pâtit encore trop souvent d’une image de cité “dortoir”.

Cet état de fait est à l’origine de notre souhait de s’implanter dans le quartier de la gare. Pour nous le tiers lieu doit se situer à ce carrefour.

Le quartier de la gare : en mutation et revitalisation avec les grands travaux
Le projet de création du tiers lieu s’inscrit dans la logique de revitalisation du quartier de la gare et de l’opération “cœur de ville”. Ce quartier très résidentiel est également traversé par un axe passant reliant la gare au centre ville. Point d’interconnexion central de tout type de déplacements (travail,études, loisirs, voyage,…).
Les travaux de réaménagement de la gare (pôle d’échange multimodal), l’arrivée du Tzen, l’installation de la Faculté de médecine, le développement de logements et l’amélioration des espaces utilisés par les familles (squares…), les nouvelles pistes cyclables sont autant de signes forts d’une volonté de redynamiser ce quartier et de répondre aux besoins des habitants et du tissu économique.
A l’horizon 2025, un nouvel équipement viendra remplacer la Hall Sername, anciennement adossée à la gare. Tout un pôle de développement économique avec des bureaux d’entreprise, hôtel, services … renforcera la situation stratégique du secteur. (Appel à projet lancé fin 2020 par la Communauté d’agglomération Melun Val de Seine).

Autres projets

Aucun élément trouvé
Restez informé.e avec
la lettre d'informations !

Pin It on Pinterest

Contactez le tiers-lieu

Nom*
Prénom*
Adresse e-mail*
Téléphone*
Votre message*