Tiers lieux santé, quelle(s) suite(s)?

Posté le

par Didier Galet

Nous relayons cette synthèse de

“Après des mois de rencontre en distanciel grâce La Fabrique des santés c’est important de pouvoir échanger de vive voix avec Ingrid Fasshauer , Isabelle Colombet,  Odile en Bonne Santé et Tiers-Lieux en Grand Est .

Je retiens (entre autres):
-que de nombreux lieux présents sont encore plus récents que notre projet, que je n’avais jamais entendu parler de la plupart des projets,
-parmi les motivations, j’ai relevé les désirs de créer des lieux alternatifs face aux violences médicales, aux déserts médicaux, aux inégalités d’accès à la santé (résolument, lutte contre la financiarisation de la santé), au manque de reconnaissance de l’expertise des personnes concernées, a la souffrance au travail et à la perte de sens des soignants,
-que l’accès aux soins n’est qu’un volet (parfois même pas présent) des services avec l’information, la prévention, le répit ,la pair-aidance, la culture et les médiations (sportives, animales ou culturelles),
-qu’aucun projet n’est conventionné avec les ARS ni les CPTS: pas par manque d’intérêt,mais parce que ces projets ne rentrent pas dans les cadres administratifs aujourd’hui,
-que les projets sont nombreux, mais précaires et reposent essentiellement sur du bénévolat et de l’engagement…”
L’idée d’un plaidoyer a été évoquée.  A suivre…

Pin It on Pinterest